Stromboli

Notre arrivée sur les Éoliennes commence par le Stromboli. On l’aura vu longtemps celui-là. Comme le vent a faibli sur la fin de la traversée nous avons dîné au large en pleine mer puis y avons passé la nuit, en attendant que le vent se lève le lendemain.

Très (trop ?) touristique, et curieusement beaucoup de français. Tellement de français que tous les écritaux publicitaires omniprésents sont en allemand mais aussi en français.

Mais si c’est touristique c’est aussi que c’est fort bien joli…