Capraia

Comme Porquerolles est sur la route et à mi-chemin, nous avons fait une pause et passé la nuit à la baie du langoustier. Une traversée rapide et tranquille jusqu’au Cap Corse avant que le vent ne tombe. Après un mois de mai exécrable, l’arrivée en Corse a été magnifique. Nous avons croisé un « troupeau » de baleines qui est passé trop vite car malheureusement à contre sens. Elles nous ont tout de même salué de magnifiques panaches. Comme cela n’était encore pas suffisant nous avons croisé une petite tortue tranquille qui faisait bronzette. Et les dauphins ? Oui bien sûr des dauphins mais je dois avouer qu’après le passage des baleines les dauphins avaient du mal à capter mon attention. Péniblement au moteur nous approchons de Capraia, notre première halte dans l’archipel Toscan. Bien plus au nord, j’évite Gorgona qui ne présente guère d’intérêt a priori, et qui nécessite un gros détour. Le tour de l’archipel ne sera donc pas complet.

Nous resterons à Capraia trois jours, pour en profiter mais aussi attendre le retour du vent qui nous amènera à Bastia où l’on pourra faire le plein d’eau, de bons légumes frais… et de coppa qui parfume Vagabond !